Les petites cabanes du Périgord

Création de Cabanes Miniatures en Pierre du Périgord

Contact

Téléphone : 06 18 90 18 66 (sur rendez-vous)
Email : contact@lescabanesduperigord.com
Adresse : « La Croix », 24590 Saint-Geniès

Description

Il y a bien longtemps, lors de promenades dans les forêts de mon cher Périgord, je suis tombé sous le charme de ces constructions à l’architecture remarquable. C’est pourquoi, j’ai décidé de les réaliser en miniature. Vous retrouverez, je l’espère, tout au long de ces pages, la même émotion que moi. 

Les cabanes du Périgord sont des constructions anciennes avec des pierres appareillées (moellons et lauzes) sans mortier ni ciment. D’où l’appellation «en pierre sèche ». Ces cabanes font partie de notre patrimoine Périgourdin. De nos jours, on rencontre encore ce genre de constructions dans une cinquantaine de départements. C’est pourquoi on les trouve sous différentes appellations : Cazelles, Bories, Gariottes, Capitelles, Cajolles, Cadoles, ou encore Cabanes ou Huttes en Périgord.

Les étapes de fabrication

Etape 1 : trouver l'endroit parfait !

Tout commence dans le Causse du Périgord noir, et Blanc! 

Sur ces coteaux arides, où, rien ne pousse, il faut ramasser ces petites pierres plates, écailles de calcaire, qui vont faire, une fois triées, assemblées et collées, les Miniatures très ressemblantes, des vraies Cabanes du Périgord.

Etape 2 : récupérer les petites pierres

Une fois qu’un gisement de ces « pépites » est trouvé la récolte peut commencer. 
Evidemment, chaque pierre est unique et, selon l’utilité, il faut en chercher différentes sortes.
Les murs ou les toitures, les socles ou encore les linteaux ne sont pas forcément du même type à la base. Bien qu’un tri plus poussé soit fait de retour à l’atelier, une première sélection est effectuée sur place.

Etape 3 : tailler les pierres

Après ces virées « forestières » et le second tri des pierres, il est temps de commencer.
Parfois les cabanes sont placées sur des socles en bois, surtout quand une lumière va être insérée à l’intérieur. Sinon un socle en pierre va être préféré pour des raisons d’esthétique, mais une pierre de socle est rarement plate et le travail s’en retrouve compliqué pour faire une mise à niveau.
Les pierres pour les murs sont coupées et ensuite c’est une partie de puzzle!

Etape 4 : l'assemblage des petites cabanes

Maintenant que les pierres sont coupées, il faut les assembler et chercher celle qui correspond
le mieux. Dans cette étape, le travail se retrouve simplifié par rapport aux bâtisseurs de l’époque, par la taille et le poids des pierres manipulées.
Cependant c’est parfois long de trouver « la » bonne pierre. Un coup de tenaille peut aider…

Etape 5 : la réalisation du toit

Maintenant, le mur est fini et il est temps de passer au toit. Les pierres utilisées pour le toit sont différentes et elles ne sont pas coupées. Ce sont des « écailles » fendues par le gel, et elles sont ramassées telles quelles. Le toit est composé de cercles concentriques de plus en plus petits, jusqu’à se rejoindre. C’est une partie délicate et, une fois de plus, ayons une pensée pour ces bâtisseurs
qui, rappelons-le, travaillaient sans ciment ni mortier ni aucun moyen de scellement.

Etape 6 : les finitions de la petite cabane

Un peu de mousse autour des murs termine l’habillage de cette petite cabane.
Ce modèle est présenté avec une écorce de sureau pour faire la porte.
Le socle est en bois, mais il peut aussi être une pierre plate.

Vous souhaitez en savoir plus sur notre partenaire ?

Cliquez sur le bouton ci-contre pour découvrir son site officiel et avoir plus de détails sur son activité, ses produits ou services.

Office de tourisme Sarlat

Office de tourisme Carlux

Découvrez la carte des Artisans créateurs