Connaissez-vous les ânes miniatures?

Par l’Asinerie de Beaugarry – Eve Kastner

↓  Choisissez votre catégorie  ↓

Il est évident que ce n’est pas un type d’élevage très répandu et que tout le monde ne connaît pas forcément. Si vous êtes de notre coin ou que vous êtes déjà venu en vacances à Sarlat, il est possible que vous soyez venu à la rencontre de nos amis à grandes oreilles de l’Asinerie de Beaugarry. C’est une super expérience à vivre en famille, en couple ou même seul si vous le souhaitez. La rencontre avec les ânes est toujours très douce et câline et c’est cela que nous adorons. Ils sont très attentifs avec les tout petits et sont vraiment d’une super compagnie. Bien plus intelligents que ce que la majorité des gens pensent. C’est une fausse idée, les ânes sont des animaux très intelligents et parfois bien plus que les humains. N’hésitez pas à venir les rencontrer à l’Asinerie de Beaugarry à Saint-Geniès, je me ferais un plaisir de vous les présenter et de tout vous expliquer.

Qui est l’Asinerie de Beaugarry et ses ânes miniatures ?

Nous sommes installés à Saint-Geniès, en Dordogne depuis 2014 et nous élevons des ânes miniatures avec passion et beaucoup d’amour. Nous élevons également des mules et mulets miniatures. Je vous expliquerai la différence un peu plus tard dans l’article. Notre élevage se trouve à environ 15 minutes de la ville de Sarlat et c’est ici que nos ânes miniatures américains ont trouvé refuge sur un domaine de 17 hectares.

Je suis Eve Kastner et je suis titulaire d’un BAC Science et Technologie de l’Agronomie et du Vivant (STAV) ainsi que d’un BTS production animal option équitation. Je travaille avec ma sœur Marie qui, elle, élève des lapins angora français. Il faut le dire, c’est très pratique et sympathique de travailler en famille. Cela nous permet de nous épauler et de comprendre nos problématiques respectives. Cela nous permet également de prendre un peu de temps pour soi et de se reposer convenablement. Pas toujours facile lorsqu’on travaille dans l’élevage en Dordogne.

A l’Asinerie de Beaugarry, nous privilégions des tailles aux alentours de 80 cm au garrot. Il est important pour nous d’avoir des ânes miniatures avec une belle conformation, équilibrés, robustes et surtout avec un adorable caractère câlin et proche de l’Homme. Lorsque je parle de « conformation », je veux parler de leur physique, qu’ils soient beaux et bien proportionnés. Et oui, ce n’est pas si facile que ça d’élever des petits ânes, car plus ils sont petits, plus il est difficile d’obtenir une belle conformation. Il est également très difficile sans un bon physique de pratiquer l’attelage ou le bâtage, ils se feraient mal sinon et ce n’est surtout pas ce que nous voulons.

Pour leur bien-être, ils vivent en extérieur toute l’année et sont élevés en troupeaux. De cette façon, ils sont habituer à vivre ensemble. De plus, l’âne est un animal très social et n’aime pas du tout la solitude. Il est important qu’ils soient avec un autre animal. Souvent, avec un autre âne miniature ou une chèvre miniature.

Quelle est la différence entre l’âne et la mule ?

L’âne miniature américain est, vous le verrez en venant nous rencontrer, l’animal de compagnie par excellence. Il est doux, calme et attentionné et ferait à coup sûr, le bonheur de toute la famille. Il est important de le savoir, un âne peut vivre jusqu’à 40 ans. Il est extrêmement important de le savoir avant de s’engager. C’est un animal extrêmement câlin et intelligent, c’est un peu pour ça qu’il a gagné notre coeur ! En plus de ça, du fait de sa petite taille, il est moins impressionnant que les grands ânes pour les enfants.

L’âne miniature américain est une race tout à fait naturelle et très ancienne. Les ânes restent tout petit grâce à de longues et rigoureuses sélections sans aucune manipulation génétique. Souvent, les gens font l’amalgame et confondent âne miniature et âne nain. Cela n’a rien à voir ça, le nanisme est une maladie génétique chez l’âne, comme chez l’homme.

 

Âne miniature

Âne nain (anomalie génétique)

L’âne miniature, même si on l’appelle américain, est en réalité originaire de méditerranée. C’est au début du 20e siècle que les américains les ont importés pour en faire l’élevage. C’est durant cette période que ces ânes miniatures ont disparu de la méditerranée à cause de croisements avec de plus grands ânes. La raison est tout simplement la nécessité d’avoir des ânes de travail plutôt que de compagnie.

Ce sont donc les Etats-Unis qui ont repris l’élevage de la race et ont crées des ânes miniatures de qualité. D’ailleurs, les américains appellent cet âne « âne miniature méditerranéens » et ce sont maintenant les français qui reprennent la race en l’important et en l’appelant « âne miniature américains ». Peut-être que dans quelques années, on les appellera « âne miniature français ».

Pour être miniature, un âne doit avoir une taille maximale d’environs 91 cm au garrot. De façon assez surprenante, les ânes miniatures sont aussi costauds que les grands. Puisqu’ils vivent en extérieur toute l’année, ils sont très rarement malades.

Parlons maintenant de la mule ou du mulet miniature : cette race est une hybride issue du croisement entre une jument miniature et un baudet miniature (l’âne mâle). C’est pour cette raison que le mulet est stérile.

C’est un croisement très intéressant, car la mule hérite du dynamisme et la force du cheval. Il est également très patient. Du côté de l’âne, il va avoir sa gentillesse et sa robustesse. C’est un animal très endurant et intelligent.

A l’Asinerie de Beaugarry, nous avons la chance d’avoir un baudet qui veut bien se reproduire avec des juments ou des ponettes. C’est très rare et surtout en France. Le résultat est vraiment impressionnant et surtout super craquant. C’est pour cette raison que le mulet s’entend aussi bien avec les ânes qu’avec les chevaux.

Un article de …

Pierre – Best of Sarlat

Editeur de Best of Sarlat et associé fondateur de DSO Communication